AVERTISSEMENT

L'article que vous vous apprêtez à lire est parodique. Ce site n'a aucun lien direct ou indirect avec un média traditionnel, même s'il s'en moque allègrement. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Very Bad Birthday : Quand le show Mélenchon part en live !

Les lendemains de fête sont difficiles pour l’équipe de choc des Insoumis. La soirée d’anniversaire de Jean-Luc Mélenchon, leur mythique leader, avait pourtant débuté dans une ambiance bon-enfant avant de se dégrader progressivement. Avec des conséquences pour le moins surprenantes…

Un anniversaire ? Jusqu’ici tout va bien…

Tout commença par un apéritif très écolo avec cocktails sans alcool et galettes de riz soufflé au quinoa. Égayés par l’évocation d’extraits du peu sérieux cahier d’été d’En Marche, les Insoumis se sont réellement débridés à la lecture du deuxième cahier, bien plus pertinent.
S’en est suivi une apparition d’Alexis Corbière sur scène pour le traditionnel « Concours de calembours » dont il est particulièrement friand. En voici un extrait éloquent :

Alexis Corbière : « J’ai un petit coup de blues. »
Le public : « Hoooooo !… »
Alexis Corbière : « Je suis un poil pu bien. »

Consternant…

Vint alors Adrien Quatennens, rock-star du moment : celui qui est capable de donner des conférences sur des sujets aussi pénibles que ceux de François Rollin tout en donnant des bouffées de chaleurs aux demoiselles jusqu’à Tahiti. Pâmoison extatique généralisée. Inutile de reporter ses propos qui ne permettraient que de recruter de nouveaux adeptes : nous ne voudrions pas participer à cette odieuse propagande de l’Avenir en Commun.

Le Líder Máximo a bien entendu été fêté toute la soirée. D’abord bougon, la soirée avançant il n’a pas résisté à un petit bain de foule. Et, puisque le 19 Août était la Journée mondiale de la photographie, les Insoumis, toujours à la pointe de la modernité, nous ont fourni une série de polaroids particulièrement évocateurs :

Polaroids Anniversaire Mélenchon

L’important c’est aussi la chute !

Sur les coups de minuit, les substances ingurgitées n’ayant plus rien de soft depuis l’apéritif, les invités ont glissé vers les pentes dangereuses de l’amnésie collective. Nous dressons ici un bilan des informations ayant filtré jusqu’alors :

À son réveil, l’encéphalogramme de Mélenchon a atteint un niveau de platitude qu’on n’avait pas vu depuis la diffusion du discours de Macron au Congrès de Versailles.

Alexis Corbière a été retrouvé, vers 4 heures du matin, errant dans les rayons du super-U de Saint-Denis. Le vigile avait été réveillé vu la vigueur des cris entonnés par le député insoumis : « Des pâtes… Des pâtes… Oui mais des Panzani ! ».

Loïc Prud’homme a fini échoué comme un ornithorynque dans une baignoire. Toute la soirée, ce sacré blagueur a voulu faire croire que c’était aussi son anniversaire, quel toupet !

À Villemoisson-sur-Orge, Charlotte Girard a été aperçue en train de séquestrer les canards de l’étang de la ville afin de leur prodiguer un cours en droit constitutionnel.

À l’heure où nous écrivons cette brève, Adrien Quatennens serait placé en garde à vue le temps qu’il s’explique pour un vol avec effraction aux galeries Lafayette. Il aurait été surpris à tenter de dérober un avion en papier publicitaire géant afin, selon ses dires confus, de rejoindre au plus vite l’Irish Redhead Convention qui se déroulait ce week-end.

Voilà donc encore une fois la preuve de la dépravation d’un tel mouvement qui compte bien reproduire ce type d’exactions au Venezuela l’année prochaine.

Pourquoi le Venezuela nous direz-vous ? Hé bien, comme tous nos confrères, nous avons remarqué à quel point ce pays américain a une histoire économique et politique identique à la France : toute notre économie est basée sur le pétrole, c’est indéniable. Ce qui se passe aujourd’hui au Venezuela se passera inévitablement demain chez nous si par malheur vous aviez l’inconscience de porter ces chavistes au pouvoir !

Faites que les « nouveaux chiens de garde » nous en protègent…

Faites tourner la désinfo!
  •  
  •  
  •  
A propos de Patrick Couenne 8 Articles
Animateur radio sur RTL, puis sur France Inter, puis sur Europe 1, puis sur France Inter et de retour sur Europe1. Chroniqueur dans l'émission "C à vous", je suis l'initiateur glorieux de la polémique sur l'ALBA pendant la campagne présidentielle 2017. Grâce à mes interventions d'une neutralité exemplaire et ma conscience professionnelle m'incitant à reprendre tous mes interlocuteurs qui diffamaient la France Insoumise, j'ai contribué activement à l'élection de Jean-Luc Mélenchon au poste suprême. J'attends toujours ses remerciements...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.