Qui sont vraiment les extrémistes de l’ultime hyper totale extrême gauche?

On les appelle les mélenchonistes, on les surnomme parfois « chavistes » ou « Poutine lovers ». Eux, ce sont les partisans de la secte « La France Insoumise », groupuscule extrémiste de l’ultime hyper totale extrême gauche (UHTEG). Dans un lointain passé, on les aurait appelé « la gauche » ou « les socialistes », mais ces qualificatifs sont déjà pris par le PS (Parti Sympa : il aime tout le monde et surtout le Président).

Histoire des mouvements UHTEG

Souvenons-nous. Que nous ont apporté ces extrémistes ? Quelles sont leurs méthodes ? À coups de « on en a marre », de « on est pas d’accord », de plaintes incessantes, de manifestations ou de grèves, ces militants de l’extrême ont obtenu des conquis sociaux. Ils sont à l’origine des congés payés et du salaire minimum. C’est à eux aussi que l’on doit la limitation du nombre d’heures de travail à 48, puis 40 et enfin 35h ou encore la sécurité sociale. Et où tout cela nous a-t-il mené ?

L’extrême gauche mène la France à la ruine

Interrogé, Pierre Gattaz explique : « Toutes ces mesures nous ont plongé dans la misère. Regardez la dette, le chômage, l’immigration ! Si on avait pas aboli l’esclavage, on en serait pas là » soupire le président du MEDEF.

Il est vrai que l’esclavage serait la solution parfaite à la triade chômage-immigration-dette, et qu’il représente un modèle efficace en termes de compétitivité. Cependant, le salariat constitue une  approche plus rentable sur le long terme, mais, pour qu’elle le reste, il ne faut pas que le salarié soit trop protégé. Sans quoi il coûte trop cher et devient un poids pour l’entreprise.

Macron, l’Homme providentiel, va sauver la France

Voilà pourquoi aujourd’hui, à cause de ces extrémistes, notre pays est au bord du gouffre. On comprend donc aisément le danger que représentent les idées de la France Insoumise qui ne ferait que précariser davantage le patronat. Le travail a été entravé de tant de protections pour le salariat que les entreprises sont prises à la gorge. Alors quelles solutions ? Celui qui en parle mieux est sans aucun doute notre président Macron :

« Il faut libérer le travail ! Le code du travail est si gros et lourd que même Atlas s’effondrerait sous son poids ! Les textes législatifs, c’est comme les romans: plus ils sont gros, moins on a envie de les lire. Il suffit ! Ensemble, faisons du code du travail un haïku ! ».  Voici donc un aperçu de ce que pourrait devenir le code du travail: 

On constate que cet avant projet de loi fait bien trois lignes, comme promis.

Et la France Insoumise geint

Evidemment, comme ses prédécesseurs avant elle, la France insoumise et ses extrémistes ne cessent de geindre et se placent d’emblée dans l’opposition, au lieu d’attendre la fin du quinquennat pour juger l’action de l’omniprésident. Alors ne nous laissons pas endormir par leurs belles paroles soit-disant humanistes. Car qui d’autre mettait en avant de telles idées ? On vous le donne en mille : Chavez, Poutine, Mao, Staline, Hitler,  Barbe Rousse, Negan et Jean-Claude Van Damme. Quand on a dit ça, on a tout dit.

Faites tourner la désinfo!
  •  
  •  
  •  
A propos de Alain Demamelle 23 Articles
Je pense que le journalisme actuel n’est pas adapté à la réalité des faits. C’est pourquoi j’ai choisi d’exercer mon métier chez francetvdésinfo, où j’ai pu trouver une éthique professionnelle à la hauteur de mes exigences, ainsi qu’une équipe qui m’apprécie tel que je suis: patriote (Vive la France!), digne (je porte même la cravate pour dormir), mamelu (obviously), mais surtout, dix-lequesique.

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.