AVERTISSEMENT

L'article que vous vous apprêtez à lire est parodique. Ce site n'a aucun lien direct ou indirect avec un média traditionnel, même s'il s'en moque allègrement. Pour en savoir plus, cliquez ici.

L’audacieux calcul du gouvernement

Le flou sur le calendrier est enfin levé : notre Présidentissime mettra donc rapidement en œuvre ses promesses concernant les réformes de fiscalité pour la taxe d’habitation et l’impôt sur le revenu. Et en même temps, la volonté mettre en œuvre la réforme de l’ISF a été réaffirmée, laissant entendre que ces deux réformes pourraient s’appliquer de concert. Il s’agit là d’un calcul audacieux du gouvernement pour redresser l’économie du pays.

Le premier ministre Édouard Philippe avait jugé inacceptable le déficit de 8 milliards d’euros laissé par le gouvernement précédent, mettant en cause la mauvaise gestion et la malhonnêteté des anciens ministres PS. Mais cet impondérable ne gênera pas longtemps le gouvernement. En effet, la double réforme fiscale pourrait bien permettre d’effacer ce chiffre. La suppression de la taxe d’habitation pour 80% des français concernés représente une baisse d’impôts de 10 milliards d’euros par an. L’exonération de l’ISF pour les spéculations boursières, quant à elle, en coûtera 2 milliards. Le gouvernement espère ainsi faire oublier définitivement cet écart de 8 milliards d’euros en passant le déficit à 20 milliards, qui est un nombre beaucoup plus impressionnant.

Le gouvernement semble également garder le cap concernant l’application indéfinie du CICE, qui représente à lui seul 20 milliards d’euros par ans. L’écart financier ciblé comme objectif serait ainsi assuré d’être atteint. Bien qu’étrange en apparence, cette stratégie est en réalité un coup de communication élaboré dans l’entourage le plus proche d’Emmanuel Macron. En se mettant ainsi dans le rouge, le gouvernement engage sa responsabilité et affirme son positionnement en faveur des investisseurs. Cela aura pour effet de restaurer la confiance de ces derniers dans l’exécutif, alors même que les craintes des rentiers pouvaient se fonder sur l’origine socialiste de l’actuel président: « Hollande nous ayant fait les poches, voir son successeur à l’Elysée nous a fait craindre le pire. J’avais déjà prévu un itinéraire de sortie du territoire pour ma petite épargne. » nous a confié Patrick Drahi.

La confiance des plus riches est en effet nécessaire car c’est eux qui détiennent l’argent. En le laissant sur notre territoire, ils peuvent donc sauver notre économie. C’est donc en pleine cohérence avec les ordonnances sur le code du travail que s’applique cette opération séduction.

L’équilibre après la relance

Photo d'un sauveur de notre économie
Un sauveur de notre économie

Une fois la confiance restaurée et le chômage en berne grâce à l’intervention salutaire des riches investisseurs, le gouvernement aurait un plan pour redresser le budget. De lourdes économies sur ses dépenses sont en effet prévues. Si la question reste largement en suspens, il ne fait aucun doute que la suppression de 120 000 emplois de fonctionnaires jouera un rôle déterminant.

Il se murmure que cette seule mesure pourrait même suffire à éponger complètement le déficit puisque si les 120 000 postes supprimés coûtaient plus de 13 500€/mois, l’ardoise serait complètement effacée. Il est probable que ce soit le cas, puisqu’Emmanuel  Macron n’a jamais prétendu supprimer des postes d’infirmières, de professeurs, ni de policiers. Les regards se tournent alors vers les hauts fonctionnaires. Certaines personnes estiment également possible la suppression massive de juges et avocats, qui deviendront obsolètes une fois les dispositions de l’état d’urgence entrées dans le droit commun. Mais n’oublions pas que le Président est un grand connaisseur de l’économie et qu’il pourrait très bien nous surprendre par d’autres mesures que nous n’aurions pas vu venir. Après tout, sa pensée est trop complexe pour que nous puissions la transmettre dans nos articles.

Faites tourner la désinfo!
  •  
  •  
  •  
A propos de Alain Marshmallow 7 Articles
Après avoir commencé chien de garde sur BFM, j'ai retrouvé ma liberté de parole en devenant une grande gueule. Il est très important pour moi que tout le monde puisse s'exprimer afin que je puisse leur rétorquer qu'ils ont fondamentalement tort. C'est pourquoi j'ai rejoint FrancetvDesinfo, où je peux traiter de tous les sujets librement et livrer mon analyse ciselée de la société. Le tout avec la finesse qui me caractérise.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.