AVERTISSEMENT

L'article que vous vous apprêtez à lire est parodique. Ce site n'a aucun lien direct ou indirect avec un média traditionnel, même s'il s'en moque allègrement. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le Président Macron réussit à boucher le trou de la sécu

Le trou de la sécu ? Ce ne sera plus qu’un vieux souvenir après le quinquennat Macron !

Le Président brille une fois de plus par son génie, il ose là où personne n’avait osé avant. Et c’est bien pour cela que les français l’ont choisi : pour son audace, son dynamisme, son originalité ! Alors, comment compte –il s’y prendre ? Le programme prévoit deux pistes : la réduction des coûts de l’Assurance Maladie d’un côté, et l’introduction d’un service sanitaire pour les étudiants de santé de l’autre. Explications.

Réduction du coût de l’assurance maladie

Pour réaliser cette réduction coûts, Emmanuel Macron vise 15 milliards d’économie sur l’Assurance Maladie. Mais que les malades se rassurent, Le Président a promis de ne « dérembourser aucun soin utile ». Nous attendons donc avec impatience la liste des « soins inutiles » qui creusent impunément le déficit afin de faire cesser ces abus.

 

Le service sanitaire de 3 mois

L’axiome de base de cette mesure est l’idée que le travail étant avant tout un plaisir, il s’agit de passer progressivement du travail au bénévolat.

Il commence par les étudiants en santé, déjà habitués à travailler gratuitement, afin de ne pas trop brusquer le service public avec une réforme trop rapide. Les étudiants du domaine santé se réjouissent ainsi de pouvoir travailler bénévolement pour l’Etat français. Avec cette mesure, le Président posera la première pierre d’un projet plus large, qui généralisera progressivement le bénévolat au service public en général. Une discussion avec le MEDEF est actuellement en cours afin d’éventuellement étendre cette mesure  au privé. Il fallait y penser!

En Marche vers la compétitivité

Une telle mesure permettra en effet de réduire drastiquement les dépenses publiques tout en boostant la compétitivité. Voilà qui vaudra très certainement à la France le 1er Prix de l’Economia délivré par le FMI chaque année, lors de la fête de la Dette à Mykonos! On voit déjà la foule en liesse, le monde entier nous enviant notre compétitivité qui dépassera certainement celle des chinois, qui se verront contraints d’appliquer la loi de l’enfant multiple afin d’avoir rapidemment une main d’oeuvre bon marché à exploiter. Alors qu’avec le programme de la secte mélenchonienne, on obtiendrait à coup sûr le prix Bolchévique qui sera délivré à Tchernobyl l’année prochaine. Pas très glamour…

 

Faites tourner la désinfo!
  •  
  •  
  •  
A propos de Alain Demamelle 24 Articles
Je pense que le journalisme actuel n’est pas adapté à la réalité des faits. C’est pourquoi j’ai choisi d’exercer mon métier chez francetvdésinfo, où j’ai pu trouver une éthique professionnelle à la hauteur de mes exigences, ainsi qu’une équipe qui m’apprécie tel que je suis: patriote (Vive la France!), digne (je porte même la cravate pour dormir), mamelu (obviously), mais surtout, dix-lequesique.

1 Comment

  1. Propager le bénévolat pour le service publique est un concept de charité d’une bonté débonnaire. Enfin un bon dirigeant. Il me fait penser un peu à Napoléon. Quel dommage qu’il soit interdit en France de nommer le chef d’état Président à vie comme c’était le cas au Sénat romain.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.