AVERTISSEMENT

L'article que vous vous apprêtez à lire est parodique. Ce site n'a aucun lien direct ou indirect avec un média traditionnel, même s'il s'en moque allègrement. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le CSA dénonce le Macron bashing

Suite à « la fuite » du projet de la loi travail de Macron, la presse s’emballe, une fois de plus, contre le malheureux Président.

« C’en est trop », s’écrie alors un militant d’En Marche !, en pleurs, face au journaliste l’interrogeant.  « Le Président est jeune, beau, dynamique, laissez-le respirer ! » clame-t-il. A quelques jours de la terrible polémique provoquée par « la blague douteuse » du président sur les kwassa kwassa ramenant « du » comorien, beaucoup de fidèles estiment que c’est le buzz de trop.

Rappelons-le, le Figaro faisait la une avec un « Macron est-il devenu fou ? », Marianne avec «  Le président à la dérive dans son Kwassa kwassa »  ou encore le Monde : « Macron à la pêche au comorien. L’ignominie En marche ». Interrogée, Segolène Royal expose son point de vue sur la question : « Vous savez, moi, j’ai fait passer une loi pour interdire la captivité des dauphins. Il est évident que je trouve inadmissible la captivité de comoriens dans de si petites embarcations. Ils ont le droit d’être dans la mer !».  Sur la question de la blague de Macron, Royal exprime son soutien : «  Il vaut mieux en rire  qu’en pleurer. Vous savez à En Marche !, notre plus grande qualité, c’est l’optimisme ! [rires] ».

A l’heure actuelle, même le CSA dénonce un traitement très partial et limite injurieux de la part de la presse à l’encontre du Président Macron, et exhorte les journalistes à respecter la Charte d’éthique professionnelle des journalistes de 2011, considérant la calomnie et la déformation des faits comme de graves fautes professionnelles. Le contenu des articles journalistiques et des débats à la télévision comme à la radio n’ont en effet rien pardonné au Président.  En effet, même le Président Trump, après l’avoir rencontré pour les accords de Paris, ne peut contenir son mépris dans un tweet succinct mais on ne peut plus clair « I don’t like Macron. He is bad. Very bad. Terrible handshake. »

Stop à l’acharnement contre Macron

Dans tous les cas, ce déchaînement médiatique heurte l’électorat de Macron : « Nous à En Marche!, on ne comprend pas cet acharnement contre nous. On a un candidat, Macron, il est incroyable, il est jeune, il est beau, il est dynamique, on en comprend pas que ça ne suffise pas aux gens pour se rallier à notre cause. Pourquoi nous attaquer sur des propos blessant des gens, sur un programme trop flou, sur un projet de loi, bref sur des choses concrètes, quand ce qui compte réellement, c’est la vision » déplore un militant, les larmes aux yeux.

Faites tourner la désinfo!
  •  
  •  
  •  
A propos de Alain Demamelle 24 Articles
Je pense que le journalisme actuel n’est pas adapté à la réalité des faits. C’est pourquoi j’ai choisi d’exercer mon métier chez francetvdésinfo, où j’ai pu trouver une éthique professionnelle à la hauteur de mes exigences, ainsi qu’une équipe qui m’apprécie tel que je suis: patriote (Vive la France!), digne (je porte même la cravate pour dormir), mamelu (obviously), mais surtout, dix-lequesique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WordPress spam bloqué par CleanTalk.